Yokohama

Première sortie à Yokohama, ville à la célèbre grande roue. Pour nous, Yokohama évoquait surtout les dramas japonais (séries TV), car nombreux sont ceux qui s’y déroulent. A présent, on pense en faire notre sortie balnéaire !

Une ambiance nonchalante règne ici, loin du tumulte de Tokyo nous ressentons cette ville banlieusarde chic comme un véritable havre de paix dédié au loisir et à la détente. Le lieu est aussi connu en tant que Chinatown Tokyoïte et s’y promener est totalement dépaysant. Ici, comme le dit Katzina, les personnes qui n’arrivent pas encore à faire le distinguo entre la Chine et le Japon pourront une bonne fois pour toute voir les différences flagrantes entre ces deux pays aussi bien d’un point de vu gustatif qu’architectural.

La ville est super agréable, et c’est tout naturellement qu’elle tend à devenir un lieu de sorties prisé par les propriétaires canins, familles, couples, amis… souhaitant faire du shopping, aller au parc d’attraction ou tout simplement se promener. Actuellement, de nombreux japonais souhaitent s’y installer pour la qualité de vie et la proximité de Tokyo, mais les loyers sont du fait de tous ces avantages, extrêmement chers. La solution ? Être riche (une formalité quoi), ou se limiter au minimum concernant le choix de son logement.

Durant cette journée, nous nous sommes contenté de flâner et de regarder la nuit tomber (en ce moment, elle tombe vers 17h) le long du port puis de continuer vers le parc d’attraction qui rameute tous les lycéens du coin. Dieu qu’on peut se sentir vieux parfois lorsque l’on traverse une salle d’arcades blindée d’ados en sortie ‘ »nocturne ». Erwann a une passion pour le jeu de tambour, comme un rock band mais sans le rock et sans le band et surtout… pas dans ton salon. Les peluches des machines attrapes coui***** qui consistent justement à attraper des peluches avec une pov’ pince toute molasse, ont toujours un franc succès ici et je dois dire qu’elles m’ont fait de l’œil avec ces petites peluches si choupiiiies qui avaient déjà les 3/4 de leurs petits corps potelets prêt à tomber vers la sortie, mais j’ai tenu bon ! Avec seulement 2 parties de ces machines infernales je m’offre un festin de takoyaki messieurs dames !

Durant cette folle escapade nous sommes très loin d’avoir fait le tour de ce que Yokohama avait à offrir, nous serons donc forcé d’y retourner avec regrets… Dans notre « to do » il reste donc : un énorme bateau à voir de plus prés, un parc où se prélasser, des bâtiments d’une incroyable modernité à admirer, un musée de la noodle cup à « déguster » et bon, nous ne sommes pas monté dans la grande roue ni dans aucune attraction d’ailleurs. J’ai le vertige mais pour apprécier un magnifique couché de soleil je serais capable de me faire violence. Et si on est en forme physiquement un choupi (enfant de moins de 6ans dans mon dico) à kidnapper tellement ils sont meuuuugnons avec leurs petites joues rouges, à défaut on se contentera d’un choupito (petit chien dans mon dico) qui malgré le fait qu’ils aient un sacré air stupide de poupette à sa maman avec leurs accoutrements ridicules n’en restent pas moins des boules de poiles au potentiel choupinitude (mignon dans mon dico) super élevé. Et puis aussi ça se range plus facilement dans un placard.

Pour la petite histoire, nous étions présents au moment d’Halloween, et nous avons eu la chance de croiser lors de notre périple la plus sexy des fées Clochette… En exclus sur kurikinton. Attention les yeux !

 

2 réflexions au sujet de « Yokohama »

  1. On voyage avec vous!! Superbes les photos, quand on ne connait absolument rien du Japon ( ce qui est mon cas) sincèrement on sentirait presque l’atmosphère! Grosses bises les explorateurs!
    ps pour Fanny nous aussi « choupi » est dans notre dico avec des variantes quasi similaires…

  2. Wouhhh les amis ! Trop belle la photo de « la sieste » !
    Si vous kidnappez un choupi, formez-le à faire des sushis, qu’il soit utile quoi…
    Bisous !