Le sous sol de l’enfer

A Kamata autour de la station de métro se trouve un centre commercial nommé « Grand Duo » avec un sous sol. Mais ce lieu est diabolique.

Naïvement nous cherchions des « korokke » ces mets panés dans l’huile absolument pas gras à la citrouille, à la viande, à la patate douce… N’en trouvant pas à l’étage nous avons décidé d’explorer les profondeurs : Quelle erreur. Un stand d’okonomiyaki d’Hiroshima en plein « time service » nous attendait pour seulement 500 yen (5€). Il était plus fort que nous et nous avons cédé.

Tout autour, des stands de bouffe tous plus alléchants les uns que les autres pour un amateur de nourritures nippones : Du katsu, des korokke, des takos (des patounes de poulpe), du gras en concentré…

On sait à présent où on ira pour trouver des korokke, ce qu’on ne sait pas c’est avec avec quoi on remontera. Ce qui me rassure c’est qu’à la guesthouse, il n’y a pas de pèse-personne.

Les commentaires sont fermés.